Chargement

Plus d’un million de Français sont atteints d’un trouble visuel. La plupart d’entre eux ont du mal à se déplacer, ce qui les conduit souvent à s’isoler de leur entourage. Afin d’aider ces malheureux, les associations leur fournissent un chien guide ayant suivi une formation spécifique. Ce compagnon canin pourra accompagner son maître lors de tous les déplacements à l’extérieur.

Les missions des chiens guides d’aveugles

Une personne souffrant d’un handicap visuel utilise souvent une canne blanche pour se déplacer au quotidien. Lors des sorties, cet outil permet au non-voyant de« tâter » son chemin pour prévenir les obstacles. Seulement, cet accessoire est peu pratique, car il ne peut pas anticiper un danger.

C’est la raison pour laquelle les mal voyants doivent adopter un chien guide d’aveugle. Ce compagnon canin va les assister pour faciliter leurs déplacements. Ces personnes peuvent alors sortir plus fréquemment pour partir à la rencontre de leurs amis ou de leurs familles .Ainsi, elles parviennent à sortir de leur isolement. D’ailleurs, ces animaux de compagnie peuvent suivre leur maître partout aussi bien dans les magasins qu’au restaurant.

Le chien offrira plus d’assurance à la personne souffrant d’une déficience visuelle et prendra toutes les mesures nécessaires pour éviter tous les obstacles. L’animal pourra accompagner le non-voyant au quotidien aussi bien à la maison que durant les déplacements à l’extérieur.

Comprendre les procédures d’adoption des chiens guides d’aveugles

Adopter un chien guide d’aveugle n’est pas à la portée de tout le monde. Ces animaux sont encore rares en France en raison du coût de leur éducation. Pourtant, certaines associations confient ces compagnons canins gratuitement aux non-voyants. Ces organisations à but non lucratif prennent en charge les frais de dressage de l’animal dès son plus jeune âge. Une équipe de dresseurs apprendra au chien les ordres de base et lui dispensera des leçons d’assistance. Après un ou deux années de formation, le chien guide sera ensuite légué à un handicapé visuel. Toutefois, il reste sous la tutelle de la structure et cette dernière peut en retirer la garde en cas de maltraitance. Ainsi, les particuliers sont encouragés à faire un legs pour animal. Il s’agit d’une donation exonérée de toute imposition qui sera utilisée à bon escient.

Cependant, pour que les associations puissent accomplir leurs missions et satisfaire les demandes des non-voyants, elles ont besoin de financements. Aujourd’hui, ces établissements dépendent largement de la générosité des bienfaiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut