Chargement

Il est préférable, selon les psychologues en tout cas, que les parents se séparent que d’exposer les enfants à des tensions constantes au sein d’une famille. Mais attention, il n’est pas dit que vous assurer que vos petits vivent bien la séparation sera simple. En effet, il est quelques détails à voir pour ce faire.

Prendre le temps de discuter

Avant même de penser à chercher un avocat divorce, il est de mise de prendre le temps de discuter avec vos enfants. Ils sont plus adultes que vous ne pensez. Et ils seront à même de comprendre bien des choses. Vous devez discuter non seulement des changements qui vont avoir lieu dans la famille, mais aussi des choses qui resteront les mêmes. Les enfants doivent absolument comprendre que la séparation n’impactera pas sur l’amour que vous leur portez. Cela peut paraitre clicher, mais il n’empêche que dire « papa et maman t’aimeront toujours de la même manière » peut être une bonne chose pour la stabilité émotionnelle et le bon développement de votre enfant.

Conduisez-vous en adulte. Il n’est pas propice entre autres de se lancer des piques ou de s’accuser l’un l’autre devant vos enfants, et ce, malgré les tensions qui sévissent au sein du ménage. L’enfant doit ressentir une certaine cohésion au sein de la famille, et ce, malgré le divorce. Comme le disent si bien les conseillers en éducation, les enfants ne doivent pas être les spectateurs des disputes et des désaccords qui résident au sein du couple de leur parent. Cela peut affecter leur personnalité et leur bon développement. Et c’est une règle qui s’applique même en cas de divorce.

En outre, ne mentez pas à vos enfants. Il ne faut pas leur servir de fausses excuses s’ils posent des questions. Il suffit de trouver des mots simples et neutres pour être le plus claire possible sur les raisons de la séparation. Il ne faut surtout pas accuser l’autre de l’échec du mariage afin d’obtenir les faveurs du petit. Les obliger à prendre parti n’est jamais une bonne chose.

Un suivi psychologique : quand est-ce nécessaire ?

Pour certains enfants, l’acceptation du divorce de leur parent est bien plus compliquée que d’autres. Bien évidemment, au fil du temps, les choses peuvent devenir plus faciles. Il n’en demeure pas moins qu’un suivi psychologique de vos enfants pourrait être nécessaire. C’est le cas justement quand les parents n’arrivent pas à se mettre d’accords sur un seul avocat divorce et sur les termes de la séparation et que la procédure traine en longueur.

Il est quelques signes avant coureurs qui peuvent vous indiquer la nécessité ou non d’un suivi psychologique de vos enfants. Par exemple, si votre petit est toujours en colère et qu’il a tendance à se renfermer sur lui-même : une consultation pourrait être nécessaire. Parfois, il est plus facile de se confier à des personnes extérieures à la famille.

Si après le divorce, votre enfant a quelques problèmes de comportement, aussi bien à la maison qu’à l’école ; que les résultats scolaires chutent et qu’ils changent du tout au tout de style vestimentaire et de mode de vie : il est clair que quelque chose le préoccupe. Cela peut avoir ou non des relations avec la séparation. Seul un expert peut vous le confirmer.

En fonction des cas, le suivi d’un pédopsychiatre peut prendre quelques semaines ou des mois. Dans tous les cas, choisissez le bon en fonction de la réputation et des années d’expérience des différents prestataires qui vous sont proposés. Il en va de la confiance et de l’estime de soi de votre enfant, ainsi que de la réussite de son avenir, autant professionnel que personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut