Chargement

En souhaitant acquérir un véhicule d’occasion, vous vous demandez peut-être s’il est préférable de faire appel à un vendeur professionnel ou un particulier. Toutefois, sachez que ces alternatives présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients. En ayant recours à un particulier, vous bénéficierez de peu de garanties, voire aucune. En outre, cela vous permettra parfois de trouver de très bonnes affaires. De ce fait, ce serait plus judicieux de choisir cette option si vous y connaissez un peu en mécanique. Par ailleurs, chez un professionnel, le prix est plus cher, mais vous pourrez obtenir, au minimum, une garantie de 3 mois.

Pourquoi tester la voiture d’occasion que vous souhaitez acheter ?

Que ce soit chez un professionnel, comme un mandataire auto, ou chez un particulier, il se peut que vous trouviez une voiture qui convient parfaitement à votre budget et à votre goût. Cependant, avant d’effectuer l’achat de celle-ci, vous devez absolument passer par la case « test ». Compte tenu du prix et du modèle du véhicule, vous serez porté à croire que vous êtes en présence d’une bonne affaire. Toutefois, les problèmes d’ordre techniques constituent une possibilité à ne pas écarter. Pour éviter ce genre d’ennui, vous devrez demander à l’actuel propriétaire de circuler en campagne, sur une quatre voies et en ville. Cela vous permettra d’évaluer les qualités de l’engin. En faisant cette opération, vous aurez la possibilité de faire un diagnostic de la voiture (état du freinage, de l’accélération, etc.). Par ailleurs, si le vendeur hésite à vous laisser effectuer cet examen, il serait préférable de décliner poliment son offre de vente.

Les dossiers que vous devez réclamer avant d’acheter une voiture d’occasion

Lors de l’acquisition de votre voiture d’occasion, il y a quelques dossiers que l’actuel propriétaire doit fournir. Parmi ces papiers, il y a le certificat de non-gage. Ce dernier est la pièce justificative qui prouve que le véhicule appartient vraiment au vendeur. À part cela, celui-ci doit également présenter un contrôle technique datant de moins de 6 mois. À cela s’ajoutent les factures des différentes réparations faites sur l’engin motorisé en question, le carnet d’entretien ainsi qu’un certificat de session. Lorsque ces documents sont complets, vous pouvez enfin procéder à la transaction. Cependant, il est important de bien examiner les écrits afin de déterminer s’ils sont exacts (immatriculation, modèle).

Bon à savoir

Avant que voussigniez l’acte de vente de votre nouveau véhicule, il faut que vous annonciez à votre compagnie d’assurance la date durant laquelle vous serez légalement le propriétaire de la voiture. En outre, vous disposez d’un mois après l’achat pour apporter les dossiers nécessaires afin de faire faire la mutation à la préfecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut