Chargement

Les entreprises qui opèrent dans le secteur du BTP ont grandement intérêt à se protéger. Il leur est d’ailleurs obligatoire de souscrire à une assurance professionnelle. Les garanties couvrent généralement tous les risques après réception des travaux de construction ou ceux liés à l’activité proprement dite. En tout cas, les compagnies sont nombreuses à proposer des contrats.

Les assurances indispensables

Les principaux contrats dont les sociétés de construction ont obligatoirement besoin concernent avant tout leur responsabilité civile et leurs engagements par rapport aux clients. En effet, comme leur mission est d’assurer la réalisation du chantier de A à Z, ces professionnels doivent la remplir. Ainsi, dans le cas d’un inachèvement ou de malfaçons, ils doivent y remédier en réglant le préjudice par leurs propres moyens. C’est justement pour cette raison que certaines assurances sont indispensables, à l’instar du contrat de responsabilité civile décennale. Comme son nom l’indique, il se base sur une protection qui court sur 10 ans après réception des travaux. Grâce à la couverture offerte, les entreprises concernées et tous les artisans étant intervenus sur un chantier peuvent se soustraire de toute obligation financière pour la réparation des vices de forme. L’assureur prendra tout en charge dans la limite de 150 000 euros.

Sinon, avec le contrat de parfait achèvement, les professionnels du BTP ont un délai d’un an pour régler des malfaçons observées à la livraison ou après. Comme pour la garantie précédemment vue, des fonds seront versés au souscripteur pour qu’il puisse faire les corrections nécessaires. Afin d’avoir les meilleures conditions possibles, autant recourir à un courtier assurance construction. Par ailleurs, on peut aussi ajouter la garantie de bon fonctionnement. Elle consiste à couvrir d’éventuels frais pour la réparation de défauts qui ont des impacts sur le fonctionnement des équipements installés dans le bâtiment. Cela doit se faire dans un délai de 2 ans.

Les assurances tout risques

Bien que les assurances obligatoires offrent déjà un certain niveau de protection, il est possible d’en obtenir plus grâce aux contrats facultatifs que les compagnies proposent. Cela permettra ainsi d’assurer la construction et les ouvriers ainsi que les ressources de l’entreprise. Les garanties peuvent alors s’enclencher selon différentes situations. Celle de perte d’exploitation aide par exemple les souscripteurs dans le cas où un sinistre viendrait stopper un de ses chantiers. En outre, il est aussi possible de se protéger lorsque des dégâts surviennent même si le professionnel n’en est pas l’origine.

Autant de choix qui peuvent s’avérer extrêmement utiles. Cependant, afin d’obtenir une assurance dynamique et facile, il est conseillé de miser sur un contrat unique et multirisque. Il pourra ainsi apporter une couverture complète du projet ou selon les besoins des entreprises. Néanmoins, les primes à payer seront évidemment plus importantes. Les services du courtier peuvent donc s’avérer très utiles pour dénicher des garanties à des prix intéressants. Il faut aussi faire bien attention de lire et de comprendre toutes les conditions mentionnées avant de signer pour éviter les mauvaises surprises. En tout cas, investir dans une assurance est un bon moyen de pérenniser son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =

En haut